Quand l'abattoir vient à la ferme

Accueil » Les actualités du Collectif » AGIR : États généraux de l’alimentation : Voter pour les abattoirs mobiles en France

AGIR : États généraux de l’alimentation : Voter pour les abattoirs mobiles en France

Les États généraux de l’alimentation sont une occasion de mettre en valeur notre volonté de voir se développer en France des abattoirs mobiles. En concertation avec l’AFAAD, nous avons donc déposé une proposition en ce sens. Nous vous invitons à voter pour cette proposition et à largement la diffuser autour de vous.
Le plus simple est de voter en vous connectant avec votre compte Facebook,cela se fait en quelques minutes. Merci à tous !
Attention temps de Téléchargement long lorsque vous êtes sur mobile. Il faut attendre 5 à 10 secondes pour que notre proposition s’affiche et que vous puissiez voter. Merci de votre vigilance
. Ci-dessous les détails de notre proposition.


Développer les abattoirs mobiles en France

Etats généraux de l'alimentation

Et si l’abattage prenait vraiment en compte la bien traitance animale?

Consommer responsable, c’est être soucieux des conditions de vie et d’élevage des animaux qui nous nourrissent. Plus encore,c’est se préoccuper tout autant des conditions de mise à mort des animaux. Consommer responsable c’est donc accepter d’intégrer dans ses choix de consommation ce critère essentiel qu’est le traitement des animaux à l’abattoir.
Aujourd’hui, une grande partie des animaux sont majoritairement abattus comme ils sont produits, industriellement. Les « productions animales », ce sont les usines de production des animaux (les porcs, les volailles…) et des produits animaux (le lait, les œufs…) et les usines de transformation de cette matière animale. Entre les deux, l’abattage, simple procédure technique de passage du vif au mort. Car, si les animaux sont produits comme des choses, ils sont également traités comme des choses à l’abattoir.
En dehors de ces systèmes industriels, des milliers d’éleveurs travaillent de manière digne et respectueuse des animaux, de l’environnement et des consommateurs. Mais, pour ces éleveurs, il n’existe pas d’alternatives à l’abattoir. Il reste encore sur le territoire des abattoirs « de proximité » mais ils sont le plus souvent pensés sur le modèle industriel et ils doivent répondre aux mêmes normes et aux mêmes procédures. Autrement dit, même si des éleveurs élèvent leurs animaux dignement, ils ne peuvent se soustraire à un abattage indigne. Ils doivent déléguer l’abattage de leurs animaux à des structures opaques en lesquelles ils n’ont pas confiance. Cette délégation obligée est cause de souffrance pour les éleveurs car ils ont le sentiment d’abandonner leurs animaux à un moment ou au contraire ils devraient plus que jamais assumer leurs responsabilités envers eux. Et pourtant, une solution existe : l’abattage à a ferme.

Des abattages moins anxiogènes et à dimension humaine

Si nous souhaitons le développement des abattages à la ferme c’est avant tout par souci du respect des animaux d’élevage lors de leur mise à mort. Ainsi, les différentes expériences menées en Europe, tendent à démontrer clairement que le niveau de prise en charge du bien-être animal est amélioré dans ce type d’abattage, avec notamment les éléments suivants à considérer :
•    Suppression du transport pour les animaux,
•    Réduction du stress pré-abattage (pas d’attente prolongée en bouverie),
•    Pas de manipulations répétées de la part d’inconnus,
•    Absence de cadences industrielles imposées dans les gestes de mise à mort,
•    Possibilité de répondre à la demande « morale » des éleveurs qui souhaitent accompagner leurs animaux lors de la mise à mort, et s’assurer de la bonne mise en œuvre de l’abattage.
En outre, lorsque l’abattoir vient aux éleveurs, il répond à un besoin économique et territorial permettant de pallier à la baisse du nombre d’abattoirs de proximité.

Une demande sociétale existe

Lors des auditions de la commission d’enquête parlementaire « Abattoirs » et lors des débats à l’Assemblée, le collectif « Quand l’abattoir vient à la ferme » a demandé à pouvoir mettre en place des expérimentations d’abattage à la ferme notamment via des abattoirs mobiles. Ces demandes ont été rejetées laissant de nombreux éleveurs dans le désarroi. De nombreux éleveurs mais également de nombreux consommateurs. Car l’abattage à la ferme est également une demande d’une part croissante de nos concitoyens refusant le système industriel. Eux aussi veulent pouvoir assumer leurs responsabilités envers les animaux et pouvoir faire confiance aux éleveurs. Il en est de même pour un grand nombre de professionnels, bouchers, chefs, artisans, vétérinaires… La qualité des produits animaux repose avant tout sur une qualité morale, celle du respect des animaux.

Ayons enfin le courage de nos voisins Européens !

Des solutions d’abattage à la ferme existent. Elles sont mises en œuvre en Suède, en Allemagne, en Suisse… via des équipements adaptés à différentes tailles de troupeaux et différents systèmes d’élevage. Ce qui est possible dans ces pays est possible en France. C’est pourquoi nous demandons aux pouvoirs publics français de soutenir les expérimentations d’abattage à la ferme proposées par notre Collectif. Pour les animaux, pour leurs éleveurs et pour la pérennité d’un élevage en France digne de ce nom.

« Le Collectif Quand l’abattoir vient à la ferme » rassemble plus de 800 personnes (éleveurs, chercheurs, associations, vétérinaires, bouchers) travaillant au développement de l’abattage à la ferme en France.

Pour voter en faveur de notre proposition rendez-vous ici: https://www.egalimentation.gouv.fr/projects/comment-soutenir-des-modes-de-consommation-plus-responsables-et-environnementaux/consultation/consultation-7/opinions/solutions/developper-les-abattoirs-mobiles-en-france

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :