Quand l'abattoir vient à la ferme

Accueil » Réflexion : L'homme et l'animal » Animaux et éleveurs : don et contre-don

Animaux et éleveurs : don et contre-don

Les relations entre humains et animaux domestiques peuvent être comprises en s’appuyant sur la théorie du don de Marcel Mauss. Cet anthropologue a mis en évidence le fait que les liens durables entre êtres humains qui construisent les sociétés humaines reposent sur des échanges. Il s’agit de donner, recevoir et rendre. Ce qui constitue le cycle du don. On nous a donné (par exemple un cadeau), on redonne (encore un cadeau), la personne redonne à nouveau (au prochain anniversaire). C’est grâce à ces échanges, à l’estime de la personne dont ils témoignent, à la volonté que nous avons de faire durer nos liens, que ceux-ci durent effectivement. Par contre, si nos échanges ne sont pas d’égales hauteurs, ou si nous oublions de rendre, alors le lien s’effrite.

Il en est de même pour nos liens avec les animaux domestiques. Nous donnons aux animaux, à commencer par la vie, ils nous redonnent (leur présence, leur affection, leur travail…), nous leur redonnons (une bonne vie), ils nous redonnent…

Le problème est qu’avec les animaux de la ferme, nous ne sommes pas du tout à la hauteur des animaux. Dans les productions animales, nous prenons tout sans rien rendre. et en élevage, le fait de ne pas pouvoir donner une mort digne aux animaux est également le témoin que nous ne sommes pas à la hauteur des animaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :